les AZA et lézARTs de mur

Les AZA subversifs et lézARTs de mur


Poster un commentaire

Superbe tableau honni par les légendes urbaines


1 commentaire

L’ An 01 (1972): On arrête tout et on réfléchit

 

L’An 01 est un film français de 1973, réalisé par Jacques Doillon, Gébé, Alain Resnais et Jean Rouch. Il est adapté de la bande dessinée L’An 01 de Gébé.

 

« On arrête tout et on réfléchit.
On nous dit: » Le bonheur c’est le progrès, faites un pas en avant. »
Et c’est le progrès… mais ce n’est jamais le bonheur.
Alors si on faisait un pas de côté.
Si on essayait autre chose.
Si on faisait un pas de côté, on verrait ce qu’on ne voit jamais. »

 

Le film narre un abandon utopique, consensuel et festif de l’économie de marché et du productivisme. La population décide d’un certain nombre de résolutions dont la première est «On arrête tout» et la deuxième «Après un temps d’arrêt total, ne seront ranimés – avec réticence – que les services et les productions dont le manque se révélera intolérable ». Probablement : l’eau pour boire, l’électricité pour lire le soir, la TSF pour dire «Ce n’est pas la fin du monde, c’est l’an 01, et maintenant une page de Mécanique céleste». L’entrée en vigueur de ces résolutions correspond au premier jour d’une ère nouvelle, l’An 01.

L’An 01 est emblématique de la contestation des années 1970 et aborde des thèmes aussi variés que l’écologie, la négation de l’autorité, l’amour libre, la vie en communauté, le rejet de la propriété privée et du travail.

Source WIKIpedia

Relais du blog l’Armurerie soufflée par nosotros.incontrolados


Poster un commentaire

Alien vs Prometheus

Publié dans les pages ciné du numéro 10 de Zélium, en illustration d’une critique de Thomas Genin sur le dernier navet de Ridley Scott, « Prometheus ».

Les dessins de Flavien


1 commentaire

Joyeux et soyeux Jeux-de-mains/Jeux-de-vilains. (des vilains)

Ne pas se prendre « manu-militari »

les pieds dans le tapis Syrien

Le bel avatar d’un correspondant

Mr. Georges

WELCOME DANS LE PETRIN

___________

-(steph)-

Piqué sur le blog de Nosotros Incontrolados


1 commentaire

Ces malheurs bons à tout, jusqu’à excuser les crimes…

Ces pensées conditionnées

dans des boites en fer blanc,

sardines muettes  strangulées

Bien rangées

sensées 

évoquer les grands larges paisibles et alignés

ceux des  océans magnifiques

 enfin matés

pour nous

dociles et Pacifiques

  imperceptibles échos

de la mort et des cachôts

A couvert

les cris sourds de la chiourme

et aussi de tous ces coups qui pleuvent de partout

avec frénésie

sur les corps et les crânes meurtris,

à l’ombre d’inconsentements terribles

  des paupières closes et tacites

Alors les mots meurent salés

dans

ces larmes sans arme

qui au secret ruissellent

(Steph)

Nous?

On vous dit ça, pour rappeler que rien n’a véritablement changé…

Peut-être

le saviez-vous

?

NON

???

Nosotros Incontrolados, le 16 juillet 2012


1 commentaire

..sautez-sur moi!…

By Deufr