les AZA et lézARTs de mur

Les AZA subversifs et lézARTs de mur

Adieu Claude Nobs

2 Commentaires


 

Pourquoi cet article sur AZA et qui est Claude Nobs?!

Claude Nobs n’est autre que le fondateur du Montreux Jazz Festival.

Et comment est-il devenu le personnage incontournable de cette manifestation musicale. Ben, par opportunités sur opportunités. D’abord apprenti-cuisinier, puis École hôtelière de Lausanne, stage dans une banque, il rejoint l’équipe de l’office de tourisme de Montreux où il sera propulsé comme organisateur des événements de la ville de Montreux. Passionné de musique, Il organise avec l’Association des jeunes le festival télévisé de la Rose d’Or de Montreux en 1961.

En 1964, il va chercher The Rolling Stones qui vont se produire pour la première fois hors Angleterre et ce, avec sa vieille bagnole sur les nouvelles autoroutes à peine terminées. (Parce qu’en 64, c’est l’expo nationale sur le bassin lémanique et tout est neuf. On est en plein trente glorieuses.)

En 1965, il s’associe à Nesuhi Ertegün pour créer la première édition du Montreux Jazz Festival. Et cela sera le début d’une grande aventure faite de petits budgets et de bénévolat, avec de grands musiciens tels que Keith Jarret, Bill Evans, Ella Fitzgerald, Pink Floyd, Frank Zappa, Santana, Aretha Franklin et Deep Purple…

 

 

Sans oublier l’incontournable et magnifique Miles Davies, qui sera un habitué du Festival dès 1973. Un Miles Davies qui continuait parfois à trompetter sur les rives du bleu Léman, une fois son concert fini.

 

 

Et c’est sans compter encore Quincy Jones, Stephan Eicher, David Bowie, ou encore les Queen.

 

 

Dès les années 1990, victime de son succès, le Festival Jazz de Montreux perd un peu de son âme. Il s’étend sur les rives du Léman et les vedettes demandent des cachets de plus en plus gros, ce qui fait gonfler les prix. Les temps changent et ce n’est plus vraiment le même festival, la même génération, ce qui préserve l’émerveillement de celles et ceux qui découvrent cet événement devenu mondialement connu.

Pour les autres, ne restent que les superbes souvenirs de ces temps immémoriaux des débuts de ce Festival de Jazz, et rien que pour cela, il y a pincement au coeur lorsqu’on apprend en pleine nuit que Claude Nobs est mort.

On ne peut dès lors que le remercier pour ce qu’il nous a apporté.

 

claude_nobs

 

 

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

2 réflexions sur “Adieu Claude Nobs

  1. Pingback: les AZAthèmes du 5 au 12 janvier 2013 « les AZA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s