les AZA et lézARTs de mur

Les AZA subversifs et lézARTs de mur

Je ne sais pas ce que j’ai fait aujourd’hui.

Poster un commentaire


Entre les lignes entre les mots

4Turin. De vieilles personnes disparaissent. Les mémoires se dissolvent. Certain-ne-s ne réussissent pas au TEST. Dans les rues, les supermarchés, les souterrains des Barbus, des Barbues, des Apocalyptiques.

Giovanni Ceresa note dans un carnet le passage des jours, la trace des événements. La vie quotidienne dans un environnement déliquescent. « J’ai trouvé un nom et une métaphore pour ces étranges souvenirs que je commence à retrouver dans mon esprit à l’improviste ».

Un être semble imperturbable aux aléas des variations, l’ami Winnie.

Des discussions étranges entre Winnie et Ettore. Introduction d’un autre plan. La vie serait-elle divisée, partagée, selon un clivage inaccessible ?

La maladie. La honte. « On a honte de cette maladie. Le voici, notre ennemi : la honte ». La honte, des brides de mémoires, de conscience, comme signes de résistance. « Ma maladie progresse moins rapidement que celle des autres, me semble-t-il. Et pourtant, parfois, je pense que…

Voir l’article original 212 mots de plus

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s