les AZA et lézARTs de mur

Les AZA subversifs et lézARTs de mur


Poster un commentaire

“Être une jeune fille aujourd’hui” ~ par la photographe Rania Matar

Lignes de force

Je ne le saurai jamais, pas plus que je ne rencontrerai cette jeune femme.

Tient-elle une photo de la ville (Beyrouth, probablement) contre ce mur tagué ou bien est-elle penchée à cette improbable fenêtre?

Peut-être s’agit-il d’un bâtiment en ruines, ce qui expliquerait que la même lumière, venant de gauche, baigne la ville et la chevelure.

À côté de ce mystère flamboyant, Magritte semble pataud, appliqué.

Beyrouth, «la ville des puits». La vérité ne s’y dénude pas.

En tant que femme et mère américaine née au Liban, mon parcours et mes expériences interculturelles façonnent mon art. J’ai consacré mon travail à l’exploration des questions d’identité personnelle et collective à travers des photographies de l’adolescence et de la féminité – à la fois aux États-Unis où je vis et au Moyen-Orient d’où je viens.

Je suis intéressée par ce que signifie être une jeune femme aujourd’hui, dans un monde qui pose…

Voir l’article original 198 mots de plus


Poster un commentaire

un peu de zik helvétik : Eugène


Poster un commentaire

La Mangueira venceu o carnaval 2019 no Rio de Janeiro

les AZA subversifs - la suite

L’ Ecole de Samba Mangueira a remporté la victoire au Carnaval 2019 de Rio de Janeiro.

L’ occasion de revenir sur l’ histoire de ce prestigieux groupement, établi dans une « mangueraie » d’ où les couleurs rose et verte de la Mangueira.

Composée pour la majorité de dockers aux statures imposantes, la Mangueira est le type même de collectivité autogérée qui a réussi l’ exploit de couler un navire nazi dans le port de R d J. C ‘est assez dire si elle est antifasciste et multiculturaliste à condition de rester dans le Samba, evidemment.

De fameux artistes et créateurs en font partie comme le compositeur, chanteur et guitariste Chico Buarque de Holanda, mais il ne faut pas oublier les nombreuses petites mains, qui, un an à l’ avance, préparent tant les « fantasias » (costumes) dessinés par de nombreux stylistes, que les chars tout en décidant collectivement du thème du prochain carnaval.

Voir l’article original 78 mots de plus