les AZA et lézARTs de mur

Les AZA subversifs et lézARTs de mur


Poster un commentaire

les poses de la photographie de mode sont-elles ridicules?

Article déjà paru dans un des groupes de septembre 2011, nettoyé par une erreur fatale fatale! Repris et adapté d’un texte d’Ayla

Un artiste espagnol oublie que dans le monde de la photographie, sous prétexte d’une fausse apparence d’élégance exclusive de la photographie de mode, les gesticulations deviennent absurdes et sexistes.

Yolanda Dominguez est une artiste bien connue pour ses performances avec des acteurs et actrices engagés, ceci pour démontrer une situation qu’elle désire condamner. Demeanor est le titre d’un de ses derniers travaux.

Avec Poses, Yolanda Dominguez, veut que les gens se demandent pourquoi les femmes apparaissent dans la photographie de mode avec quelques poses qui pourrait être décrites comme ridicules, absurdes et impossibles dans certains cas. Plusieurs actrices se sont donc prêtées au jeu et ont représenté des femmes dans la rue, loin des corps chétifs posant pour les caméras de nombreux photographes, en simulant dans les lieux publics, certaines poses impossibles de ces modèles.

Le résultat a été plus qu’éclairant. Pendant ces performances, les gens s’arrêtent pour aider, pensant que ces actrices sont victimes d’un accident ou prises d’une sorte de crise. Il est intéressant d’observer qu’en situation normale, nous regardons ces poses dans des magazines qui, une fois exprimées dans un espace public, nous fait peur.

La dénonciation de l’artiste ne s’adresse pas uniquement à la question de la pose. C’est une excuse pour ouvrir leurs yeux de la société quant à l’image de la femme qui se vend. Il est aussi intéressant de remarquer que les hommes, représentés dans les photographies de mode, ne peuvent apparaître dans des poses aussi étranges. Pourquoi?

Il est temps que la communauté des photographes doivent repenser la photographie de mode, car il ne fait aucun doute que c’est un des champs où la controverse surgit. Poses impossibles, squelette, sexisme, retouches de photo excessives… Que se passe-t-il dans le monde de la photographie de mode?