les AZA et lézARTs de mur

Les AZA subversifs et lézARTs de mur


9 Commentaires

Libéralisation du net: une affaire en or

 

 

Alors que 15 pays de la zone euro vont se voir dégrader au rang des cancres de la finance et que chaque gouvernement va pleurer et pester contre Standards & Pauvres, le Ouèbe se porte bien et envoie une libéralisation des suffixes sur Internet, histoire de se faire des couilles en or. Finis les url ennuyeux comme: «.org», «.net», «.com», «.info», «.pays», «.truc» et etc… mais pas à l’infini! (Un url est l’adressage de la page Web, pour les nuls)

Depuis hier, les entreprises, les collectivités publiques et autres domaines pourront choisir leur propre suffixe et ce, jusqu’au 12 avril 2012.

Par exemple, si le team solo de FAICMFSF veut que son url finisse par «.faicmfsf» (ce qui serait complètement con car cela donnerait: http://faicmfsf.faicmfsf), il devra simplement débourser 185’000 $ US (ou 175’000 patates suisses) pour l’acquisition dudit suffixe, puis devra payer 25’000 $ US (ou 23’700 frs suisses) par année pour les frais (?SIC). Le team solo de FAIC’ s’excuse de ne pas mettre le prix en euros, mais depuis la terrible nouvelle qui frappe la place financière européenne, une chatte ne va pas y retrouver ses petits ces prochains jours.

FAICMFSF s’excuse aussi pour ne pas se doter d’un nouveau suffixe internet et ce, non pas par radinerie ou appât du gain, mais comme expliqué dans la deuxième parenthèse de cet article, le team a longtemps discuté et a fini par trancher: http://faicmfsf.org et http://faicmfsf.net sont quand même beaucoup plus jolis que http://faicmfsf.faicmfsf. En plus, FAICMFSF est déjà assez confus entre les suffixes de ses deux plate-formes sociales: «.org» et «.net». Alors rajouter un «.faicmfsf»(Déjà que peu d’internautes savent de quoi il s’agit…)

L’ONU, le FMI et 40 multinationales critiquent cette libéralisation du Ouèbe et s’attendent déjà à une augmentation de litiges pour usurpation de la propriété intellectuelle de leur marque. Le team solo de FAICMFSF ne se sent pas spécialement menacé et de ce fait, ne se joint pas aux remarques que les sociétés ont adressé par lettre (et non par email, les nazes!)à l’Icann. (L’Icann étant l’organisme qui règle toutes les extensions de noms de domaines sur le Web au niveau mondial. Ceci pour les non-initiés à qui FAIC’ pardonne, le sigle ne se reconnaissant pas forcément à ce qu’il décrit. Cela aurait été beaucoup plus clair si le sigle de l’Icann se serait écrit OqRtlEdDslWaNM!)

L’équipe solo de FAICMFSF tient donc à rassurer ses milliers, ses billions, voire ses billards de lecteurs et interventionnistes qu’elle remercie encore de tout coeur pour leur soutien:

Elle ne fera pas bouger le bateau!

Il fallait que ce soit dit!

J’ai changé d’image pour éviter toute confusion entre les 2 sites

 

 

Publicités